Les trouvailles du mois
LE VIN A METTRE EN CAVE
Girardin, Maranges

Cuisine et vins de France

Maranges, une appellation bourguignonne récente et peu connue… Découvrez le superbe 1er cru "Clos des Loyères" 91 du méticuleux Vincent Girardin…

Située à la queue sud de la Côte de Beaune, Maranges ne devint appellation d'origine contrôlée sous ce nom qu'en 1989. Et curieusement, ce bout de la côte de Beaune n'est pas dans la Côte d'Or comme tout le reste, mais en Saône-et-Loire. Auparavant, les vins de cette Aoc se vendaient soit comme Côte de Beaune-Village, soit sous les noms des trois communes qui la composent : Cheilly-lès-Maranges, Dezize-lès-Maranges et Sampigny-lès-Maranges, suivis, s'ils le voulaient, de mention Côte de Beaune. Tout ça faisait désordre et on comprend bien le besoin de simplifier. Quant à Vincent Girardin, 32 ans, son vignoble n'est guère moins compliqué. Il possède deux premiers crus à Maranges, quatre à Santenay, un à Chassagne-Montrachet et du blanc à Meursault et à Savigny-lès-Beaune…

Dans le "Clos des Loyères", premier cru de Maranges, il a 1 hectare et 30 ares plantés en vieilles vignes de pinot noir (60 ans). A une altitude de 280 mètres, exposé plein sud, ce cru se déploie sur un coteau très pentu, argilo-calcaire sur un sous-sol de marne blanche.

Cette vigne n'a pas souvent besoin de traitements car il n'y a jamais de pourriture. Elle pousse difficilement dans l'argile mais donne en revanche un feuillage épais et beaucoup de couleur et de tanins au vin. On y vendange à la main et les raisins sont entièrement égrappés (débarrassés de leur squelette ligneux) et légèrement foulés pour laisser autant de grains intacts que possible. Un tapis roulant amène les raisins doucement aux cuves de fermentation. Sous contrôle des températures, la fermentation monte jusqu'à 34° et la cuvaison dure deux semaines, pour une bonne extraction des matières.

Après écoulement du vin, le marc est pressé et le vin de presse assemblé au vin de coule. Au terme d'un débourbage de 48 heures, qui élimine la plupart des matières en suspension dans le vin, celui-ci est mis en barriques de chêne, dont un tiers de neuf, moitié en bois de grain très fin de la forêt de Tronçais et moitié en bois de grain plus gros de la forêt de Nevers. Grâce au débourbage, le 91 a été élevé un an dans ces barriques sans soutirage, ni collage, ni filtration. Quinze jours avant la mise en bouteilles, le vin des barriques est assemblé dans une cuve inox pour s'harmoniser. Le résultat de cet enchaînement d'opérations, de tous ce "fignolage", est vraiment remarquable. Le Maranges premier cru "Clos des Loyères" 91 a une robe somptueuse rubis foncé violacé. Il offre un nez splendide et typiquement bourguignon, qui développe des arômes de griotte, mûre, framboise, vanille, suie et animal. En bouche, il est bien équilibré, assis sur des tanins fins mais encore durs, concentré, racé et une finale tout en longueur, à la fois fruitée et minérale.

Vincent Girardin, 21590 Santenay.


Comment le boire ?

Vous pouvez y goûter déjà mais il sera tellement mieux dans trois ou quatre ans et il "tiendra" 10, 15 ans ou plus. Servez-le à 15° maximum sur des viandes rouges grillées, rôties ou en sauce, volailles à chair foncée (pintadeau, canard) et gibiers à plumes ou à poil.