Les trouvailles du mois
LE VIN AU QUOTIDIEN
Château Trocard 90

Cuisine et vins de France

Coloré et riche, aromatique, équilibré et souple, le château-trocard 90, superbe bordeaux supérieur, sera idéal, d'ores et déjà, sur une entrecôte à la bordelaise.

Viticulteurs de père en fils… Jean-Louis Trocard peut faire remonter ses origines de vigneron jusqu'au XVIe siècle, ce qui n'est pas si fréquent et constitue en soi une petite prouesse. Les 75 hectares de vignes que possède la famille sont tous situés "rive droite" (de la Dordogne) dans la région de Libourne. Ils sont injectés dans plusieurs appellations d'origine contrôlée, du simple bordeaux au prestigieux pomerol, en passant par lalande-de-pomerol, lussac-saint-émilion et bordeaux supérieur, qui nous concerne ici au premier chef.

Au fait, connaissez-vous la différence entre le bordeaux et le bordeaux supérieur ? Le bordeaux doit atteindre un degré naturel d'au moins 10° et le rendement est limité à 55 hectolitres à l'hectare, tandis que le bordeaux supérieur doit parvenir à 10,5° avec un rendement de 50 hectolitres à l'hectare. Plus 20 % supplémentaires accordés, les années pléthoriques.

La château Trocard, ancienne propriété de l'abbaye cistercienne de Faize, couvre une superficie de 35 hectares ; c'est la plus grand vignoble appartenant à la famille Trocard. Il est situé sur la commune des Artigues-de-Lussac, sur une terrasse de graves pour les deux tiers, le reste s'étendant sur un plateau argilo-siliceux. Le sous-sol est ferrugineux et profond. Comme il se doit en Libournais, le cépage merlot est majoritaire, il intervient à hauteur de 70 %, suivi du cabernet-sauvignon et du cabernet-franc en proportions égales, soit 15 % chacun.

La récolte est vendangée à la machine avec un rendement raisonnable de 55 hectolitres à l'hectare. La vinification fait appel à la tradition mais bénéficie de tous les apports de la technique et du matériel d'aujourd'hui. La cuvaison est longue, trois ou quatre semaines, suivie d'un élevage en cuve de deux ans avant la mise en bouteille.

Le millésime 90 est exceptionnel pour les vins de Bordeaux. Comme partout en France, l'été fut chaud et très ensoleillé, amenant les raisins à pleine maturité pour donner des vins colorés, riches en matière et puissants. Leur velouté et leur souplesse permettent de les boire jeunes mais on peut d'ores et déjà être assuré qu'ils seront de bonne garde.

Le château-trocard 90 que nous vous proposons ici présente une belle couleur rubis profond avec encore des reflets bleutés de jeunesse. Le nez est à la fois intense et fin, développant des arômes fruités de cassis, framboise, chocolat noir, ainsi que d'œillet noir et d'iode. La bouche se montre fraîche, équilibrée et souple, aux tannins fins mais présents, même encore un peu serrés, avec un corps svelte mais musclé et une bonne persistance sur le fruit.

Vignobles Trocard, 33570 Les Artigues-de-Lussac.


Comment le boire ?

Le bordeaux se sert à 16°. Oubliez le mot "chambré" qui s'appliquait à une salle de château en pierre chauffée péniblement au feu de cheminée. Ce vin est à boire maintenant mais il a de l'étoffe : il continuera sa carrière quelques années en s'améliorant. Buvez-le sur charcuteries, volailles, viandes blanches ou rouges, grillées, rôties ou en sauce, par exemple une entrecôte à la bordelaise…