MA BOUTEILLE DE LA SEMAINE
Le Bandol

Elle

15 juillet 1985

Bandol est sur la Côte d'Azur, mais c'est loin d'être un « vin des vacances ». D'abord, c'est surtout un rouge, quoiqu'il existe du rosé et du blanc. C'est peut-être le vin le plus ancien de France, puisque les Grecs phocéens qui ont fondé Marseille en 600 av. J.-C. ont aussi établi la colonie de Tauroïs sur le splendide site de Bandol. Et les Phocéens ont introduit la culture de la vigne en Gaule.

Sur l'aride sol argilo-calcaire de Bandol, bien abrité du mistral par les montagnes environnantes, mais ouvert à l'influence adoucissante de la Méditerranée, le mourvèdre, cépage principal du bandol, donne un grand vin aujourd'hui peu connu malgré une renommée ancienne. Louis XV en faisait son ordinaire. A un courtisan ayant demandé d'où il tirait sa jeunesse inaltérable, le roi a répondu : « Des vins de Rouve (lieu-dit de Bandol), ils me communiquent leur sève et leur esprit. » Par une recherche constante de qualité dans un esprit de coopération pour le bien de tous, les 45 producteurs de bandol sont en train de faire revivre la célébrité de leur vin. En 1939, la production du bandol était tombée à 3000 hectolitres contre 60 000 sous Louis XV. Grâce à la replantation des vignobles abandonnés, en 1977 la production avait remonté à 15 000 hectolitres et la dernière récolte a donné 30 000.

ELLE a choisi le domaine de Pibarnon 1983 du comte Henri de Saint-Victor, mais avait l'embarras du choix tant le niveau de qualité des différents domaines est élevé. Celui-ci en est un bon exemple, ayant gagné une médaille d'or au dernier concours des vins du Salon agricole de Paris.

Rubis-pourpre foncé, ce vin a un bouquet très complexe alliant au fruité de cassis et de mûres les arômes floraux de violette et de pivoine. On y décèle aussi la réglisse, le fenouil, le clou de girofle, le tabac de La Havane et les senteurs de la garrigue. Tannique et gras, fin, avec de la mâche et une bonne persistance, c'est un vin équilibré qui vieillira une bonne dizaine d'années. Il est à boire à 18° sur volailles et viandes rouges de toutes sortes, ainsi que gibiers et viandes en sauce.

Comte Henri de Saint-Victor, domaine de Pibarnon, 83740 La Cadière-d'Azur.